NOTRE   HISTOIRE

LE PASSÉ

Notre histoire commence avec Michèle Augsburger Clairet Doucet.

Après une carrière à l'étranger, Michèle est retournée dans son pays de naissance

en 2007 et a décidé de commencer à améliorer le bien-être animal dans le

ville d'Agadir et le pays du Maroc dans son ensemble.

En 2013, elle fonde l'Association Le Coeur sur la Patte (CSP) pour l'aider à poursuivre ses objectifs de protection des nombreux animaux vivant dans les rues d'Agadir et l'enregistre en tant qu'association caritative au Maroc. Depuis, elle milite sans relâche dans tout le pays pour tenter d'améliorer les droits des animaux au Maroc.

En 2016, après de nombreuses rencontres, elle a convaincu la commune locale de la ville

d'Agadir pour mettre en place le premier programme TNR subventionné par le gouvernement au Maroc. Les programmes TNR ou Trap-Neuter-Vaccinate-Release sont reconnus dans le monde entier comme le seul moyen sûr d'éradiquer la rage et le moyen le plus humain et le plus efficace de contrôler les populations de chiens de rue. En avril 2018, le CSP avait vacciné, marqué et stérilisé plus de 1 300 chiens qui avaient pour la plupart tous été remis à la rue. Mais les autorités d'Agadir, répondant à des pressions de toutes parts, ont décrété que tous les chiens devaient être retirés des rues. Tous les chiens d'Agadir, y compris tous les chiens que le CSP avait stérilisés et vaccinés risquaient désormais d'être récupérés par les autorités, au mieux confinés dans des conditions très pauvres et surpeuplées, au pire abattus. Michele a refusé de laisser cela se produire.


Elle s'est rapidement déplacée pour trouver un terrain isolé convenablement clos à louer et a emmené 750 des chiens de rue étiquetés dans ce qui est maintenant le Refuge. Chien par chien, ils ont été récupérés et mis en sécurité en décembre 2018. Cependant, ce refuge est loin d'être idéal. Il faut compter plus de deux heures de route le long principalement de routes de terre depuis Agadir. Les chiens et la petite équipe qui s'occupent d'eux 24h/24 et 7j/7 ont besoin de meilleures installations, d'une eau courante fiable et d'un peu d'électricité. De plus, comme le terrain n'est que loué, on ne sait pas combien de temps nous pourrons y rester. Le rêve de Michele est de les rapprocher de son port d'attache où elle pourra tout surveiller.

LE PRÉSENT

Les autorités de la ville d'Agadir ont récemment contacté Le Coeur sur la Patte pour discuter de la mise en place d'un nouveau programme TNR. Nous en sommes extrêmement heureux car nous croyons fermement que c'est le seul moyen de libérer les Marocains de la menace de la rage et de réduire la population de chiens de rue et ainsi d'améliorer la qualité de vie des chiens.

Cependant, pour la petite équipe de personnes travaillant actuellement pour le CSP, la priorité doit être de s'occuper des animaux déjà sous nos soins. Pour cette raison, nous avons décidé de séparer les aspects TNR, Education et sauvetage du travail du côté Refuge Animal. Le CSP continuera de faire campagne, d'éduquer et de travailler avec les autorités locales sur le TNR. La SARA est mise en place en tant qu'organisation satellite pour gérer et entretenir le grand refuge pour chiens et

le plus petit refuge pour animaux chez Michele.

Le Sunshine Animal Refuge existe actuellement à deux endroits.

Le refuge principal où vivent 750 chiens est sur un terrain loué à environ deux heures d'Agadir.

Elle n'a jamais eu l'intention de trouver un foyer pour autant de chiens,

mais elle ne pouvait pas les laisser à une mort certaine - si ce n'est par abattage,

par négligence.

En 2020, une nouvelle petite équipe de bénévoles s'est présentée pour aider Michele et

d'essayer de faire connaître son travail et d'augmenter le financement disponible pour l'association. Après de nombreuses concertations nous avons décidé d'appeler le refuge Sunshine Animal Refuge Agadir. Le nom reflète à la fois nos espoirs d'un avenir radieux pour le refuge et la chaleur de l'affection que nous ressentons tous pour ces merveilleux animaux et qu'ils nous rendent.

Nous aimerions trouver un terrain à acheter, avec des installations adéquates, de l'eau et de l'électricité, des complexes correctement clôturés pour assurer la sécurité des chiens, des installations médicales, un logement décent pour le personnel et les bénévoles en visite.

Nous voudrions être certains chaque mois d'avoir l'argent pour payer les factures vétérinaires, payer les salaires du personnel et surtout pour nourrir et soigner correctement les chiens, chats, ânes et autres amis à quatre ou deux pattes.

Ils méritent tous ce que nous pouvons leur offrir de mieux.

Nous espérons que vous pourrez nous aider.

L'AVENIR